FR / EN

CONTACTS / L’ÉQUIPE

Fouad Boussouf  
Directeur artistique

 06 79 44 99 30   

Roxane Defer
Administratrice de production
06 14 97 01 40
01 70 13 38 08
contact@massala.fr

Compagnie Massala
Centre culturel
36 rue Audigeois
94 400 Vitry-sur-Seine

 

 

 

 

Transe - 2013


 © Sylvain Lefeuvre

 

 

Déviation - 2011


© Mathias Bord

 

 

Témoin[s] - 2010


© Etienne Laurent

 

 

 

À Condition - 2011


© Fouad Boussouf

 

 

Afflux - 2012

© Fouad Boussouf

 

 

Concept Lavoir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   


 CompaGNIE MASSALA

Fondée en 2006 par le danseur et chorégraphe Fouad Boussouf, la Compagnie Massala s'inscrit sous le signe du métissage culturel, mêlant hip-hop, danse contemporaine et nouveau cirque.

Ses créations témoignent de cette inclinaison à mêler les styles, les pratiques artistiques à un engagement prononcé pour le partage des émotions et des savoirs techniques lié au médium d'expression personnelle qu'est la danse. 

Depuis ses débuts, la compagnie revendique son ancrage dans le  Val-de-Marne (94), où ses créations bénéficient du soutien du Conseil Général du Val-de-Marne et de la DRAC Île-de-France. La compagnie présente par ailleurs ses pièces sur scène, comme en extérieur sur l'ensemble du territoire français et se projette prochainement vers l'échelon international.

À travers son travail de recherche chorégraphique, la compagnie entend favoriser :

La création

La compagnie consolide son vocabulaire hip-hop afin de lui donner une identité particulière et un style spécifique. Elle construit et crée sans se limiter à un seul registre de danse, au service d'une écriture chorégraphique et d'un propos.

L'action culturelle

La Compagnie Massala œuvre pour l'accès à la culture pour tous, et plus particulièrement à l'attention des populations éloignées de l’offre artistique parisienne. Elle mène des actions culturelles pour rencontrer les divers publics de son territoire, partager son expérience et favoriser les échanges. Elle se fixe un double objectif : celui d’abord de faire découvrir l’univers des artistes en amont ou à l’issue des  représentations ; celui ensuite de sensibiliser à l’art et la danse les divers publics de son territoire. Elle met donc en place des temps de rencontre, de débat ou de pratique autour d’une thématique ou de pièces du répertoire Massala.

La formation et l'emploi

Depuis sa naissance, la compagnie investit le champ de la formation et de l'encadrement de jeunes danseurs amateurs qui souhaitent se professionnaliser. Fouad Boussouf a longtemps dispensé des cours réguliers au Conservatoire de Vitry-sur-Seine et sur l’ensemble du territoire avant de se consacrer pleinement à la création, favorisant ainsi l’emploi. En parallèle, les ateliers, stages et projets d’actions culturelles permettent à de jeunes danseurs d’émerger sur la scène chorégraphique nationale et internationale.

 

 FOUAD BOUSSOUF


Né au Maroc, il arrive en France en 1983 et rencontre la danse hip-hop, qu'il pratique en autodidacte. Il prend ses premiers cours de danse jazz à Romilly-sur-Seine, où il fait notamment la rencontre de Nicole Guitton, Ahmed Lahcen et Wayne Barbaste lors de stages. Au début des années 1990, il découvre les arts du cirque grâce à des ateliers réguliers proposés par le Centre National des Arts du Cirque. Il poursuit et complète sa formation à Paris en danse contemporaine. Insatiable, il perfectionne sa technique hip-hop en s’intéressant à ses différents styles, au sol et debout.

Parallèlement à son parcours artistique, Fouad Boussouf obtient une maîtrise et un DESS en sciences sociales à l’Université Paris XII de Créteil où il enseigne pendant sept ans la danse hip-hop. Il travaille également en tant que Chargé de Travaux Dirigés pour le module "Danse et cultures du monde" dirigé par Annie Bourdié, professeur agrégée EPS. Enseignant et pédagogue, il travaille dans différents conservatoires de danse en Île-de-France et encadre régulièrement des stages en France et à l’étranger.

En tant qu’interprète, il travaille notamment pour Ahmed Lahcen, Farid Berki et Pierre Doussaint.

À la fin de ses études, il entreprend un tour du monde, faisant étape quelques mois en Australie pour y enseigner le hip-hop au Queensland Ballet de Brisbane et prend des cours réguliers en danses contemporaine et moderne. Il danse alors pour les compagnies Trick Nasty Crew et Megajam.  

Dès son retour en France, nourri par son parcours hétéroclite et les rencontres qui l'ont jalonné, il crée la Compagnie Massala. Curieux et rétif aux étiquettes, Fouad Boussouf ne se limite pas à un seul style, genre ou registre. Entouré par une formidable équipe d'interprètes, il va là où on ne l'attend pas, questionnant  sans cesse le mouvement et son lien avec l'Autre.

 

 CRÉATIONS

 

NASS (Les Gens) (2018)
Il y a d'abord ces rythmes, sonorités des temps immémoriaux, incessantes, obsédantes. De ces rythmes naît la communion des sept danseurs, la puissance d'être ensemble, mais aussi ses violences et ses failles inhérentes. Surgit également l'ébullition permanente, celle qui règne dans la société marocaine, à la fois moderne et fondamentalement ancrée dans la tradition.   

Le Moulin du Diable (2015)
Être pris par le temps, n'est-ce pas être dépossédé d'une partie de soi ? Le rythme de vie s'accélère et avec lui le corps moderne, celui qui colle à son temps, de manière machinale et contraignante, dans ses excès souvent. Il séquence nos actions et leur nombre. Cette pièce, pour cinq danseurs, met en perspective les différentes relations que le corps peut entretenir avec le temps. La notion de vitesse et d'espace est intimement liée au temps et permet d'apprécier le mouvement.

Esperluette (2014) EN TOURNÉE
Danse(s) et nouveau cirque.
Esperluette est une pièce atypique et intimiste inspirée du thème universel de l'enfance. Avec ce duo singulier composé d'un danseur et d'un musicien, il émane une atmosphère de jeux d'enfants tout en rondeur et en circonvolution, un brin humoristique. Julien Seijo, danseur et circassien nous fait partager un duo complice et riche en émotion avec Nicolas Perrin, un jeune virtuose de la guitare. Esperluette est à la fois un conte et une performance de musique et de danse. 

Transe (2013) EN TOURNÉE
Suite aux événements récents regroupés sous le nom de "Printemps arabe", Transe aborde la question de la métamorphose sans parler nécessairement de révolution. Une transe lancinante, envoutante et ronde par essence, emmène doucement les danseurs vers un état de corps poussé à son extrême, ancré du sol mais si proche des cieux. Une pièce chorégraphique où se dessine une entente des corps, de la musique et de l'espace, une place de l'esprit.

Les éléments (2013) EN TOURNÉE 
Les éléments est un duo qui se joue des codes et des genres, alliant la virtuosité technique de la danse hip-hop, l’expression chorégraphique contemporaine et la musicalité des corps et des voix. Yanice et Sébastien font vibrer la scène aux rythmes du beatbox et se défient sur des airs sifflés. Avec sensibilité et humour, ils partagent avec les spectateurs leur complicité et leur énergie.

Concept Lavoir (2013) -création dans le cadre du Festival de l'Oh!-
Cinq danseurs hip-hop et la magnifique voix d'une chanteuse lyrique font vivre l'intimité des lavoirs et autres points d'eau. Autour des bassins se tisse une vie sociale faite de rires et d'efforts. Au milieu de ce brouhaha et des clapotis de l'eau s'échangent aussi des secrets et des rumeurs. Les mouvements des corps en train de laver, la pesanteur des tapis mouillés ou la légèreté du linge sec revisitent avec poésie la vie du lavoir. Autant de gestes intimes portés par des danses et des chants populaires venus d'ailleurs.  

Afflux (2012) -création dans le cadre du Festival de l'Oh!-
La péniche est l'objet d'une dualité atypique, entre cadences mécaniques et apparente quiétude. Afflux mixe l'énergie et la virtuosité de la danse hip-hop et une musique issue de la mouvance électro / hip-hop. Fluctuant entre temps soutenus et plus calmes, Afflux met en exergue la permanence du mouvement, symbolisant le cours de l'eau et par la même celui de la vie.  

À Condition (2011)
Cette pièce pour quatre danseurs aborde le questionnement du rapport à l'autre, et par conséquent, à soi. Dans un espace dénudé et clos, les gestes et regards en tension. Des corps en recherche d'altérité ou d'affirmation de soi, qui scrutent le groupe, entrevoient leurs propres possibilités. Omniprésents et acculés au face à face, ils électrisent l'espace en partage, soutenus par un voile aux sonorités électro-acoustiques.

Témoin[s] (2009 et réécrite en 2010)
Sur fond de papier journal, pris entre cette terre attachante et un au-dessus oppressant, ce solo témoigne du conditionnement de chacun, d’un quotidien rythmé et cadré dans lequel chacun tente de se frayer son chemin. Une aventure personnelle, déchirée entre une réalité brutale et un imaginaire apaisant.

Déviation (2008 et réécrite en 2012)
Création en extérieur qui met en scène quatre danseurs, autour d’une voiture et d’objets familiers des sentiers urbains. Cette pièce nous révèle qu’il y a d’autres voies à suivre sur l’asphalte. La route n’est plus un endroit réglementé et rigide mais un terrain de jeu tout en souplesse et en courbes.
 

Zoom (2006)
Entre spectateur et téléspectateur, le public est témoin de ce qu'il voit et de ce qui lui est donné à voir. La caméra offre ainsi un angle de vue intime et se place en tant qu'interface entre la réalité et le témoignage. Dès lors, le danseur laisse libre cours à sa créativité, adoptant le cadreur comme partenaire.